Laboratoires pharmaceutiques : les défis de la transformation digitale [Etude Les Echos / Meditailing]

transformation et marketing digital
Adaptation des organisations au marketing digital, digitalisation des services, évolution de la relation client : où en sont les laboratoires pharmaceutiques sur le marché français ?

La révolution numérique, en faisant entrer la société toute entière dans l’ère de l’information ubiquitaire, induit des bouleversements majeurs au sein des entreprises. Avec la même force de disruption que la révolution industrielle, elle transforme leur modèle d’affaires, leurs organisations, leur culture et leur mode de management. Au-delà des adaptations liées au marketing digital, c’est à une véritable rupture de business model que sont confrontés les industriels du médicament.

Les big players du web et du fitness ont tous développé des plateformes mobiles basées sur des données de santé ou de bien être : Apple HealthKit, Samsung Digital Health Initiative, Microsoft HealthVault, Google Android Wear & Google Fit, Nike+.

Les laboratoires pharmaceutiques, à l’heure de la médecine personnalisée et du Quantified Self, semblent étrangement absents de ce nouveau champ et abordent cette révolution avec retard. Ils le font principalement à travers la communication et la visite médicale, se limitant souvent à «digitaliser» les pratiques existantes dans la perspective classique de la promotion.

A ce jour encore peu de laboratoires mettent en œuvre des innovations digitales dans une vision de long terme, en cohérence avec les parcours de soins. Les solutions développées dans une logique cross canal (applications mobiles, sites web, dispositifs connectés…) font encore figure d’exception et la politique éditoriale sur les réseaux sociaux n’est pas clairement établie.

La transformation digitale doit être appréhendée comme un vecteur de croissance et de création de valeur. Elle ouvre un champ d’innovations immense, tant à destination des professionnels de santé (web casting, web conference, serious games…) que des patients (dispositifs connectés, apps, réseaux sociaux dédiés, advergaming…).

Le développement des interfaces entre le digital et la vie réelle (QR codes, flashcodes, géolocalisation, réalité augmentée…) permet désormais aux laboratoires de promouvoir et de diffuser ces services innovants et personnalisés. Par la convergence des filières du médicament, des soins et du « bien-être », cette transformation élargit l’écosystème de la santé à de nouveaux entrants (start-up du Quantified Self notamment) ouvrant la voie à de nouvelles formes de partenariats pour l’industrie pharmaceutique.

Au-delà de la digitalisation de l’existant ou celle de la relation client, comment élaborer une transformation qui ancre le digital dans tous les aspects du modèle d’affaires ?

Comment accélérer son développement digital de manière cohérente et pertinente ?

Quelles sont les meilleures pratiques mises en place par les laboratoires pharmaceutiques en France ?

Quels enseignements tirer des secteurs plus « digitalisés » que la pharmacie ?

Autant de questions auxquelles cette nouvelle étude les Echos-Meditailing apporte des réponses concrètes et opérationnelles.

Pour en savoir plus LES ECHOS ETUDES